Transformation digitale : nous n’y sommes pas encore…

 

Il n’y a pas si longtemps encore, nombre d’entreprises éludaient volontairement la question de la transformation digitale : ce n’est pas pour nous, ce n’est pas nécessaire, nous avons le temps, … Aujourd’hui, il semble toutefois qu’une majorité d’entre-elles ait enfin pris conscience de l’importance d’utiliser les nouvelles technologies pour non seulement mettre en place des procédures plus efficaces et accroître leur productivité, mais également pour fournir une meilleure expérience à leurs clients. Mais entre prise de conscience et passage à la réalité, il se sera encore écoulé quelques mois, voire davantage. Et en matière numérique, tout retard prend des proportions démesurées.

Si conceptuellement la transformation numérique peut facilement se résumer comme étant l’utilisation et l’adoption par une entreprise des nouvelles technologies au sein de l’ensemble de ses domaines d’activité, sa mise en œuvre est bien différente. Qu’il s’agisse de redéfinir la façon dont elle fait du marketing, dont elle vend, dont elle recrute, dont elle assure le suivi ou la facturation de ses clients, l’entreprise est touchée dans sa globalité. Et cela induit des risques et de l’incertitude, lesquels se traduisent par de l’anxiété auprès des collaborateurs.

La prise en considération de cette donnée est critique car le projet ne pourra se concevoir sereinement qu’en répondant adéquatement à la peur du changement. Il y a donc un travail essentiel de transformation culturelle à effectuer, ce que souligne très bien le rapport intitulé « Creating a culture of digital transformation », publié par Microsoft UK, lequel peut être téléchargé gratuitement à l’adresse suivante :

https://info.microsoft.com/UK-DIGTRNS-CNTNT-FY18-10Oct-27-CreatingaCultureofDigitalTransformation-MGC0001289_01Registration-ForminBody.html?wt.mc_id=AID657519_QSG_BLOG_195627